Soutenez la Cité de la musique ! - Cité de la musique Aller au contenu
Soutenir financièrement

Soutenez la Cité de la musique !

Formidable opportunité pour Genève et ses habitants, la Cité de la musique accueillera sous un même toit les 500 élèves de la Haute école de musique ainsi que les musiciens professionnels de l’Orchestre de la Suisse Romande. A la fois lieu de création et d’enseignement, elle permettra de faire éclore la créativité et les nouvelles formes musicales, pour une musique plus ouverte et plus accessible à tous.

7201

Vous aussi, rejoignez les 7201 personnes qui soutiennent déjà ou suivent la Cité de la musique sur Facebook!

Continuer avec facebook

Soutenir financièrement

Vous souhaitez contribuer au financement du projet de Cité de la musique à Genève ?

cliquez ici

Pourquoi soutenir la Cité de la musique?

Pour un lieu qui porte l’excellence musicale genevoise
Pour un lieu qui porte l’excellence musicale genevoise

Réunir un orchestre symphonique de renommée internationale (OSR) et un acteur incontournable de la formation musicale (HEM) sous un même toit, permettre à l’innovation artistique d’éclore, positionner durablement l’excellence musicale genevoise et s’ouvrir à tous les publics, voici ce que la Cité de la musique permettra dès 2024. Stimulé par son nouvel environnement et par une technologie et des installations modernes, l’Orchestre symphonique de la Suisse romande explorera des genres musicaux qui lui sont inhabituels. Il collaborera avec d’autres modes d’expression artistique rapprochant les différentes pratiques artistiques toujours au service d’une culture accessible à toutes et tous.

Pour la formation des musicien.ne.s genevois.e.s
Pour la formation des musicien.ne.s genevois.e.s

Former les futurs musiciens et les futures musiciennes professionnel.le.s est la mission de la Haute école de musique de Genève. Elle en forme 500 par année. Mais cette mission est aujourd’hui mise à mal par une crise des espaces d’apprentissages. Actuellement dispersée sur sept sites vétustes et inadaptés, elle verra ses locaux regroupés dans la Cité de la musique. A l’instar du site de l’EPFL et bien au-delà du gain organisationnel et fonctionnel généré par cette centralisation, les bénéfices seront immenses pour l’institution.

Pour un nouveau parc ouvert aux genevois.e.s
Pour un nouveau parc ouvert aux genevois.e.s

La Cité de la musique permettra l’ouverture aux genevois.e.s d’un nouveau parc d’un hectare, actuellement fermé au public. Les soirs de concerts, il sera possible de profiter de la programmation via un écran géant intégré dans le bâtiment. Une attention particulière sera portée à la mobilité douce et à l’accès des piétons et des vélos grâce notamment à la création d’une nouvelle voie verte. L’amélioration projetée des infrastructures routières facilitera l’accessibilité du site à des publics extérieurs à l’agglomération genevoise.

Il y a encore pas mal d’obstacles socioculturels à l’accès à la musique dite “classique”. La plupart des lieux de musique classique sont de très beaux lieux mais qui font très institutionnels. Ils peuvent constituer des obstacles. Je pense qu’il faut être ouvert à tous les nouveaux concepts, que cela soit en terme d'horaires, de l’espace et de la manière dont on l’utilise. Je pense que toutes les grandes villes européennes, toutes les Philharmonies et toutes les Cités de la musique sont ouvertes à ça et elles ont bien raison. C’est comme ça qu’elles arrivent à créer des concepts à midi ou des concepts différents qui attirent d’autres publics.
Sylvain Leutwyler , Initiateur du collectif nocturne et ancien élève de la Haute école de musique